Présentation de L'aliénation, condition psychologique du totalitarisme

(Texte écrit pour la réunion publique de l'Appel des appels 76, du 03 octobre 2009.)

Le totalitarisme ne se décrète pas (c'est une étiquette attribuée a posteriori quand on écrit l'histoire), on ne le découvre pas d'un seul coup. On peut même ne pas le voir du tout, ce qui est d'ailleurs le cas le plus fréquent.

Même en sachant ce qui se passe, la plupart des gens a toujours le sentiment de vivre en démocratie. C'est par une acceptation passive de la population que le totalitarisme s'installe, ce n'est pas par la conviction.

L'aliénation est la condition psychologique qui permet d'obtenir la soumission sans avoir besoin de recourir à la force. Elle se rapporte aux modes de pensées et aux comportements par lesquels l’opprimé aide l’oppresseur, le dominé sert les intérêts du dominant, l’exploité perpétue les conditions de son exploitation, etc. L'aliéné « positive », il est privé de liberté mais il ne s'en rend pas compte.

Qu'est-ce qu'être aliéné ? Comment cela se traduit-il en terme d'identité, de perception de la société, de comportements ? Et quels sont les mécanismes de l'aliénation ?

Le modèle normatif de l'individualisme libéral amène les gens à ne plus percevoir les déterminants sociaux des conduites et des évènements, et à adapter leurs convictions aux comportements que l'on obtient d'eux. Plus largement, l'aliénation masque les critères du jugement et s'illustre par la contradiction entre ce qu'il faut dire (« je suis un gagnant ») et ce qu'il faut faire (« …un gagnant qui se soumet »).
Toute distance par rapport au modèle normatif, au lieu d'être perçue dans sa dimension sociale, sera vue comme pathologique. Illustration par l'exemple du stéréotype du militant et par celui du chômeur à « rééduquer ». Pourquoi le fait d’être « exclu » devient-il un problème identitaire (et pourquoi le fait d’être démuni fait-il de nous un exclu) ?

Et finalement, la société existe-t-elle encore ? Quelles sont les pistes à suivre pour retrouver un rapport au monde créateur et émancipateur ?

Lire le texte intégral (lien vers le site du comité local de l'appel des appels 76) ou le télécharger 165 Kio, 9 pages (version corrigée).

Autre texte, avec une approche venant de la psychiatrie, sur le blog du groupe société-cultures de l'association Attac : les mécanismes psycho-sociaux de l'aliénation néo-libérale.

Lire aussi : la désymbolisation : fin de l'humanité ?


Mouvement International pour une Ecologie Libidinale (M.I.E.L.) - www.ecologielibidinale.org - Dernière mise à jour le 16 septembre, 2016
copyleft paternité - non commercial - partage s/s conditions identiques, pour tous les textes de ce site (sauf mention contraire).