Filmographie sexuelle

Une sélection de 79 films, tous excellents, en rapport avec la sexualité abordée d'un point de vue psychologique, social ou politique.
(dans chacune des catégories ci-dessous les films sont présentés par ordre chronologique.)
A l'occasion du 40ème anniversaire des mouvements de 1968, nous indiquons par le symbole mai 68 les films qui nous paraissent inspirés par - ou anticiper - l'"esprit de 68".

Autres thèmes :

Liens vers d'autres pages :

Voir aussi une sélection de films érotiques, en annexe de notre cours d'éducation sexuelle.
Les films qui sont en rapport direct avec les mouvements de 1968, sont inclus dans la page l'esprit de 68.
Lien vers la filmographie "Cinéma et utopies" proposée par Michel Antony


Autour de Wilhelm Reich et de la révolution sexuelle

mai 68 Enquête sur la sexualité, film documentaire de Pier Paolo Pasolini (Italie, 1965)
Pasolini interroge des gens du peuple sur leur sexualité.
mai 68 Cosinus alpha, film de Otto Muehl (Autriche, 196?)
Court métrage expérimental où se mêlent corps, peinture et aliments. Par le créateur de l'Actionnisme Viennois et des communautés AAO.
mai 68 W.R., les mystères de l'organisme, film de Dusan Makavejev (Yougoslavie, 1971)
Un film d'agit-prop autour des idées de Reich et de la libération de la classe ouvrière. "Sans l'amour libre, le communisme est  un cimetière".
mai 68 Histoires d'A, film documentaire de Charles Belmont et Issartel (France, 1973)
Film manifeste pour le droit à l'avortement.
mai 68 Lily, aime-moi, film de Maurice Dugowson (France, 1974)
Un journaliste doit faire une enquête sur la lutte des classes. Il suit un ouvrier (Rufus) qui n'a qu'une seule idée en tête : reconquérir sa femme qui vient de le quitter. Le livre de Reich "la révolution sexuelle" ponctue le film.
En 2000... il conviendra de bien faire l'amour, film de Pasquale Festa Campanile (Italie, 1975)
Après avoir lu Reich, un sexologue décide d'utiliser l'énergie sexuelle libérée par l'orgasme pour produire de l'électricité : après des essais concluants il recrute des travailleurs pour son usine et impose des cadences infernales.
La Montagne de la vérité, film documentaire de Henry Colomer (Suisse, 1996)
Sur les mouvements naturalistes (culte du corps et de la nature) des années 20 et 30 et la colonie de Monte Verita où se croisèrent anarchistes prônant la révolution sexuelle (Gross, Mühsam) et futurs artistes nazis.
Un monde sans père ni mari, film documentaire de E.Blavier et T.Lavachery (Belgique, 2000)
Les Moso (Chine du Sud-Ouest) : une des dernières société purement matriarcale. Ici pas de mariage ni d'exclusivité sexuelle.

 

Répression de la sexualité, névroses et psychoses

La Sorcellerie à travers les âges, film de Benjamin Christensen (Suède, 1921)
Des sabbats de sorcières à l'hystérie névrotique des nonnes sexuellement frustrées, un rendez-vous avec le Démon de midi.
Le Narcisse noir, film de Emeric Pressburger et Michael Powell (G.-B., 1947)
En Inde une nonne (Deborah Kerr) fonde un couvent de femmes où la sexualité réprimée créée une atmosphère délétère. Le représentant anglais et le jeune prince local tournent autour du couvent...
El, film de Luis Buñuel (Mexique, 1952)
Un grand bourgeois (Arturo de Cordova) pieux et maladivement jaloux tente de châtrer son épouse et fini à l'asile.
Vie criminelle d'Archibald de la Cruz, film de Luis Buñuel (Mexique, 1955)
Suite à un traumatisme d'enfance, un homme (Ernesto Alonso) essaye compulsivement d'assassiner toutes les femmes qu'il rencontre. Humour érotico-macabre.
Les Innocents, film de Jack Clayton (G.-B., 1961), d'après le roman de Henry James "le tour d'écrou"
"Oh mon Dieu, comme j'aime les enfants... je les aime trop..." Une jeune femme (Deborah Kerr) devient la préceptrice d'une frère et d'une soeur dans une demeure isolée. Elle se persuade que les enfants sont possédés...
Les Dimanches de Ville d'Avray, film de Serge Bourguignon (France, 1962)
Un aviateur traumatisé symphatise avec une petite fille placée dans un pensionnat. Se faisant passer pour un membre de sa famille il l'emmène régulièrement en promenades. Sa désignation comme "pervers" conduit au drame.
Simon du désert, film de Luis Buñuel (Mexique, 1964)
Simon (Claudio Brook) s'est retiré dans le désert. Perché sur une plateforme, il médite. Mais le Diable prend la forme d'une jeune femme terriblement séduisante (Sylvia Pinal) pour le tenter...
mai 68 Théorème, film de Pier Paolo Pasolini (Italie, 1968)
Un ange (Terence Stamp) visite une famille bourgeoise, s'accouplant à chaque membre de la famille. Leurs freins volatilisés ceux-ci basculent alors dans la psychose.
mai 68 Le Château de la pureté, film de Arturo Ripstein (Mexique, 1972)
Un père de famille (Claudio Brook) séquestre son fils et sa fille pour les protéger de la corruption du monde extérieur. La famille vit de la fabrication artisanale de mort-aux-rats. L'éveil de la sexualité des adolescents va déstabiliser la famille...
Saló ou les 120 journées de Sodome, film de Pier Paolo Pasolini (Italie, 1975), inspiré par l'oeuvre de Sade
A la fin de la seconde guerre mondiale, des dignitaires fascistes de la république de Saló enlèvent de jeunes hommes et femmes. Dans leur château ils vont assouvir sur eux tous les fantasmes scabreux et sadiques : un film insoutenable.
mai 68 La Machine, film de Paul Vecchiali (France, 1977)
Un pédophile (Jean-Christophe Bouvet) cause accidentellement la mort d'une petite fille en paniquant. Un déferlement de haine accompagne son procès. Un réquisitoire contre la peine de mort et contre la société bien-pensante.
Désirée, film de Felix de Rooy (Pays-Bas, 1984)
Court métrage. Une femme Afro-américaine (Marianne Rolle) s'occupe de son bébé absent comme s'il était là. C'est l'enfant qu'elle a eu avec un compagnon volage, avant de tomber sous l'emprise d'un prêtre-gourou. Mais qu'a-t-elle donc fait du bébé ?
Fire, film de Deepa Mehta (Canada, 1996)
Une femme souffre de son mariage ratée avec mystique, sous l'oeil de l'aïeule sourde-muette. Une amie lui fera découvrir l'amour, mais le domestique jaloux est habité par la peste émotionnelle... 
En quête des soeurs Papin, film documentaire de Claude Ventura (France, 2000)
Enquête sur le célèbre crime des soeurs Papin, orphelines élevées chez les religieuses, employées comme domestiques, qui assassinèrent sauvagement leur patronne et sa fille en 1933. Psychose, inceste et abus sexuel dans la bourgeoisie provinciale.
Ce fait divers inspira Jean Genêt ("Les bonnes") et Nico Papatakis ("Les Abysses").
Ghost World, film de Terry Zwigoff (U.S.A., 2001), d'après la B.D. de Daniel Clowes
Deux jeunes filles viennent de terminer le lycée. L'une d'elle se trouve attirée par un quadragénaire profondément névrosé, collectionneur de vieux disques.
La chasse (Jagten), film de Thomas Vinterberg (Danemark, 2011)
Un employé d'un jardin d'enfant (Mads Mikkelsen), victime de l'engrenage de l'hystérie anti-"pédophile", se voit soupçonné d'agression sexuelle sur des enfants et mis au ban de la société. Après qu'il ait été innoncenté tout semble rentrer dans l'ordre...

 

Patriarcat, puritanisme et obscurantisme

Journal d'une fille perdue, film de G.W. Pabst (Allemagne, 1929)
Une orpheline (Louise Brooks), engrossée puis abandonnée, est placée dans un internat pour jeunes filles, dont elle s'enfuit avant de sombrer dans la prostitution.
Jeunes filles en uniforme, film de Léontine Sagan (Allemagne, 1931)
Discipline de fer et amours interdites au sein d'un internat de jeunes filles Prussien.
Mademoiselle Julie, film de Alf Sjöberg (Suède, 1951), d'après la pièce de August Strindberg
Mademoiselle Julie (Anita Björk) est l'objet des avances du viril domestique de ses parents. Elle cède à la passion. La voilà déshonorée !
Les Amants crucifiés, film de Kenji Mizoguchi (Japon, 1954)
Amour, adultère, fuite, traque, châtiment.
La Maison de l'ange, film de Leopoldo Torre Nilsson (Argentine, 1957)
Une jeune femme est élevée strictement dans sa famille bourgeoise puritaine. Un commis voyageur se présente...
Les Dents du Diable, film de Nicholas Ray (Italie, 1959)
Un chasseur esquimau (Anthony Quinn !) reçoit la visite d'un missionnaire. Ce dernier refuse la marque d'hospitalité esquimau (coucher avec la femme) : le choc des civilisations !
mai 68 Hitler... connais pas, film documentaire de Bertrand Blier (France, 1963)
Blier interroge des jeunes de vingt ans de milieux variés sur leur vision de la famille, de la sexualité, de leur avenir professionnel...
Zorba le Grec, film de Michel Cacoyannis (U.S.A., 1964)
Zorba (Anthony Quinn) conduit un touriste dans son village reculé. Vivant en marge, une veuve, convoitée par les hommes, se donne à l'étranger. Un jeune homme qui la désirait se donne la mort. Les hommes du village ne le supporteront pas. L'obscurantisme machiste des sociétés à honneur : terrifiant.
Suzanne Simonin, la religieuse de Diderot, film de Jacques Rivette (France, 1967), d'après le roman de Diderot
D'un couvent à l'autre puis dans la société laïque, Suzanne (Anna Karina) ne peut échapper aux pulsions sadiques et libidineuses de ses contemporains.
Profond désir des Dieux, film de Shohei Imamura (Japon, 1968)
Une communauté villageoise contemporaine mais isolée. Une famille misérable commet des larcins ; l'idiot du village n'a pas d'autres partenaires sexuel que sa soeur... On ne transgresse pas impunément les règles sociales...
La Fille de Ryan, film de David Lean (G.-B., 1970)
En Irlande, à la fin de la première guerre mondiale, la fille de Ryan (Sarah Miles) s'éprend de l'instituteur et l'épouse. Mais c'est avec l'officier britannique chargé de lutter contre les indépendantistes qu'elle connaîtra l'orgasme.
mai 68 Winstanley, film de Brownlow et Mollo (G.-B., 1975)
Au XVIIème siècle des paysans sans terre s'installent dans un domaine et créent une communauté. Le voisinage et l'Inquisition s'intéressent à leurs moeurs...
Omar Gatlato, film de Merzak Allouache (Algérie, 1976)
L'Algérie contemporaine : la solitude d'un homme dans un monde sans femmes.
L'Arbre du désir, film de Tenguiz Abouladze (U.R.S.S., 1976)
Un amour impossible dans une société obscurantiste.
mai 68 Où est-ce qu'on se "mai", film documentaire de Ioana Wieder (France, 1976)
Témoignages des "Insoumuses" sur le défilé du 1er mai 1976 au cours duquel les gros bras de la CGT agressèrent violemment les féministes qui défilaient derrière eux. Insultes, bousculades, coups, renversement d'une camionnettes transportant des enfants (qui en furent évacués de justesse)...
mai 68 Manifestation contre la répression de l'homosexualité, film documentaire du Lézard-du-péril-mauve (France, 1977)
Les cinéastes interrogent des badauds qui regarde passer la manifestation.
Un couple âgé désapprouve : interrogé, le mari fini par lâcher : "le travail des gouines c'est encore pire qu'entre un homme et une femme" (sic).
mai 68 Mais qu'est-ce qu'elles veulent, film documentaire de Coline Serreau (France, 1977)
L'oppression des femmes, au foyer comme au travail et jusque dans leurs têtes, à travers les témoignages d'une agricultrice, d'une ouvrière du textile, d'une actrice de film porno, d'une bourgeoise au foyer, d'une artiste obsédée par les "centimètres" de sa silhouette, d'une théologienne... Dix ans après 68 les choses n'ont guère changé. En toile de fond le MLF défile.
Vent de sable, film de Mohammed Lakhdar Hamina (Algérie, 1982)
Une communauté isolée dans une oasis vit selon des lois obscurantistes. Le film illustre la phrase de Reich à propos du mariage patriarcal : "...les cris des jeunes mariées violées pendant leur nuit de noces".
L'Ame soeur, film de Fredi M. Murer (Suisse, 1985)
Dans une ferme isolée, un frère et sa soeur renfermés découvrent la sexualité ensemble. Lorsque les parents l'apprennent le drame éclate.
Jude, film de Michael Winterbottom (G.-B., 1996), d'après de roman de Thomas Hardy
Un couple (Christopher Eccleston, Kate Winslet) fonde une famille sans pouvoir se marier. Il leur faudra s'exiler, et petit à petit la pression sociale aura raison de leur foyer.
Paragraphe 175, film documentaire de R.Epstein & J.Friedman (U.S.A., 2000)
Sur les persécutions dont furent victimes les homosexuels sous le troisième Reich.
The Magdalene sisters, film de Peter Mullan (G.-B., 2002)
La vie dans un internat de jeunes filles comme tant d'autres. Une jeunesse sacrifiée.
Tabous, film documentaire de Mitra Farahani (France-Iran, 2004)
La sexualité d'aujourd'hui en République islamique d'Iran.
Intolérance, la trilogie, ensemble de trois courts métrages d'animation de Phil Mulloy (G.-B., 2000-04)
Les terriens trouvent par hasard une bobine de film issue d'une planète lointaine. Celle-ci montre les moeurs de ses habitants : les Zog, qui sont semblables aux humains sauf en ce qui concerne la morphologie de leur tête et de leur sexe... Révulsés par ces images, les terriens décident de monter une expédition inter-planétaire pour aller exterminer cette race qui choque la morale. De leur coté les Zog ont trouvé une bobine de film terrien...
Jesus camp, film documentaire de Heidi Ewing et Rachel Grady (U.S.A., 2006)
Comment, au cours de séminaires, une secte évangélique (mouvement très puissant au Etats-Unis) embrigade les enfants pour la guerre sainte. Notamment en jouant sur la répression de la sexualité : "le péché c'est chaud et doux" met en garde la prédicatrice en brandissant un nounours en peluche ! Ou encore en recourant à la transe collective par un mélange de peur et de pulsion mystique (énergie sexuelle détournée).

 

Queer : l'ambiguïté de genre

mai 68 Performance, film de N.Roeg & D.Cammell (G.-B., 1970)
Un gangster en fuite (James Fox), sur de sa virilité, loue une chambre dans une maison habitée par un artiste efféminé (Mick Jagger) et deux jeunes femmes. Les genres et les corps s'y mélangent d'une façon qui le déstabilise complètement.
L'Année des treize lunes, film de Rainer Werner Fassbinder (R.F.A., 1978)
La solitude et les agressions subies par un homme vieillissant (Volker Spengler) qui a choisi de vivre en femme.
Mystère Alexina, film de René Ferret (France, 1986)
L'histoire vraie d'Alexina (Philippe Vuillemin), pensionnaire d'une institution pour jeunes filles, qui découvrit un jour qu'elle était... un homme ! Rejeté, il ne trouva pas sa place dans la société.
La Ronde brisée / Daayra, film de Amol Palekar (Inde, 1996)
Un danseur transsexuel ne trouve de compréhension qu'auprès d'une jeune femme.
Ma vie en rose, film de Alain Berliner (France, 1997)
Le jeune fils d'une famille ordinaire se met à s'habiller en fille. Ses parents vont se trouver en but à l'hostilité du voisinage perturbé par cette transgression. Un film sur le fascisme ordinaire.

 

Séduction, répression, émancipation

Une partie de campagne, film de Jean Renoir (France, 1936), d'après une nouvelle de Guy de Maupassant
Une famille - le père, la mère, la fille (Sylvia Bataille) - vient pique-niquer sur les bords de la Marne. Deux jeunes hommes du coin se répartissent la mère et la fille. Un hymne à la sensualité dans la nature... face aux réalités sociales.
La Sangsue, film de Salah Abou Seif (Egypte, 1956)
Un homme, fiancé à une chaste jeune fille de bonne famille, ne parvient pas à se défaire de sa trop sensuelle maîtresse (Taheya Carioca).
La Barrière de Chair, film de Seijun Suzuki (Japon, 1964)
Aux lendemains de la guerre, une prostituée et un trafiquant (Jo Shishido) s'éprennent l'un de l'autre. Mais le sentiment est interdit aux prostituées. Un film sur la nature subversive de l'amour fou.
Onibaba, film de Kaneto Shindo (Japon, 1965)
Tandis que la guerre fait rage, une mère et sa fille vivent en détroussant les Samouraïs isolés. Un homme vient s'installer dans leur voisinage... Le désir porté à son point d'incandescence.
mai 68 Candy, film de Christian Marquand (U.S.A., 1968), d'après un roman de T. Southern
La candide Candy (Ewa Aulin) est sexuellement abusée par tous les détraqués qu'elle croise sur son chemin. Un défilé hilarant de vedettes.
mai 68 Jours tranquilles à Clichy, film de Jens Jorgen Thorsen (Danemark, 1970), d'après le roman de Henry Miller
Dans le Paris populaire, deux jeunes hommes ramènent chez eux des filles qui aiment faire l'amour, dont une adolescente fugueuse. Hymne libertaire à la sexualité.
mai 68 L'Empereur Tomato Ketchup, film de Shuji Terayama (Japon, 1970)
Les enfants font la révolution et réduisent les adultes en esclavage.
mai 68 Zabriskie point, film de Michelangelo Antonioni (U.S.A., 1970)
Un étudiant en fuite après avoir vengé le meurtre d'un étudiant noir par la police rencontre, dans le désert, la fille fugueuse d'un industriel. Puissance de l'orgasme...
mai 68 La Vraie nature de Bernadette, film de Gilles Carle (Canada, 1971)
Bernadette (Micheline Lanctôt) quitte la ville pour s'installer à la campagne. Sa générosité, dont ses voisins abusent, lui vaut de se voir confier un enfant qui a cessé de parler... Amour et générosité face à l'incompréhension, l'égoïsme et l'imbécilité.
mai 68 Sweet Sweetback' baadassss song, film de Melvin Van Peebles (U.S.A., 1971)
Un noir, bombe sexuelle (Melvin Van Peebles), traqué par les flics racistes ("pigs"), les Hell's Angels (mémorable duel au sexe) et les chiens des blancs, cours, cours, cours...
mai 68 BOF, anatomie d'un livreur, film de Claude Faraldo (France, 1971)
Un livreur rencontre une très sensuelle vendeuse (Marie Dubois) et forme avec son père et quelques amis une joyeuse bande. Un film décapant, sensuel et libertaire.
mai 68 Themroc, film de Claude Faraldo (France, 1972)
Un vieux garçon (Michel Piccoli), qui vit avec sa mère, est travaillé par sa libido. Viré par son patron, il retrouve la puissance sexuelle, transforme sa chambre en caverne préhistorique, attire les femmes et met en déroute flics et militaires.
mai 68 La Vallée, film de Barbet Schroeder (France, 1972)
Une bourgeoise collectionneuse d'artisanat indigène (Bulle Ogier) se joint à un groupe de hippies (dont Jean-Pierre Kalfon) qui s'enfonce dans la jungle de Nouvelle-Guinée à la recherche d'une vallée perdue. Un voyage initiatique.
mai 68 Fritz the cat, dessin animé de Ralph Bakshi (U.S.A., 1972) d'après la bande dessinée de Robert Crumb
Sex, drug and rock'n'roll dans les bas-fonds de l'Amérique contemporaine.
Tous les autres s'appellent Ali, film de Reiner Werner Fassbinder (R.F.A., 1974)
L'histoire de l'improbable amour entre un travailleur immigré marocain et une femme allemande nettement plus âgée que lui.
Les Doigts dans la tête, film de Jacques Doillon (France, 1974)
Un jeune apprenti se fait virer de son boulot mais continue a squatter le logement mis à sa disposition. Bientôt rejoint par d'autres jeunes, il s'y établi une communauté amoureuse.
mai 68 Pourquoi pas !, film de Coline Serreau (France, 1977)
Un ménage à trois (une femme et deux hommes bisexuels) file le parfait amour. Un jour l'un des homme (Sami Frey) ramène à la maison une autre jeune femme...
Une sale histoire, film de Jean Eustache (France, 1977)
Un homme (Michael Lonsdale puis Jean-Noël Picq) raconte son expérience de voyeurisme. Faut-il commencer à regarder une femme par le sexe ?
Le Député, film de Eloy de la Iglesia (Espagne, 1978)
Pour exposer l'homosexualité d'un député de gauche (marié) ses opposants chargent un jeune prostitué de le séduire... mais le plan ne se déroule pas comme prévu.
Les Héroïnes du mal, film de Walerian Borowczyk (France, 1979)
Trois histoires de sexe et de mort : La Fornarina empoisonne ses amants. Une jeune fille joue avec son lapin, ses parents le font passer à la casserole. Un forcené enlève une femme, son molosse se met à sa recherche. 
36 fillette, film de Catherine Breillat (France, 1987)
En vacances dans un camping, une jeune fille rencontre un homme. Va-t-elle perdre sa virginité avec lui ?
La Comédie de Dieu, film de Joao Cesar Monteiro (Portugal, 1995)
Jean de Dieu (Joao Cesar Monteiro) fabrique des glaces à l'ancienne et séduit les jeunes filles. Ce n'est pas du goût de tout le monde...
Aimée et Jaguar, film de Max von Färberböck (RFA, 1998)
et
Brève histoire d'amour, Berlin 1942, film documentaire de Catrine Clay (G.-B., 1997)
L'histoire vraie d'un amour fulgurant entre une juive émancipée ("Jaguar") et l'épouse arienne d'un soldat parti au front ("Aimée"). Passion et prudence sont difficilement conciliables...
Buffalo 66, film de Vincent Gallo (U.S.A., 1998)
A sa sortie de prison, un jeune homme paumé (Vincent Gallo) n'a qu'une idée en tête : tuer celui qui l'a entraîné dans l'engrenage. Il kidnappe une jeune femme qu'il fait passer pour sa petite amie aux yeux de ses parents. Elle le sauvera de lui-même.

 

L'école : entre répression et expérimentation

mai 68 L'Ecole est finie, film de Jules Celma (France, 1975)
Montage incluant des dessins réalisés par les élèves de Celma (à voir et à lire sur notre fiche) : un coup de pied au cul des institutions répressives.
mai 68 Le Ghetto expérimental, film documentaire de A.Schmedes et Jean-Michel Carré (France, 1975)
L'Université expérimentale de Vincennes : ouverture à tous (formation d'adulte n'ayant pas le Baccalauréat), cours appliquant de nouvelles méthodes pédagogiques, militantisme. Ce "repère de gauchistes" sera fermé quelques années plus tard et les bâtiments seront rasés afin qu'il n'en reste aucune trace !
mai 68 L'Enfant prisonnier, film de Jean-Michel Carré (France, 1976)
Filmé au niveau de l'enfant : parents qui s'engueulent, pion et instituteur autoritaires : la mise au pas de l'enfance pour la transformer en force de travail.
mai 68 Alertez les bébés, film de Jean-Michel Carré (France, 1978)
En famille comme à l'école, l'enfant n'est jamais respecté. Parfois les méthodes autoritaires se déguisent derrière une apparence de "progressisme" pour mieux manipuler.
On est pas des minus !, film documentaire de Jean-Michel Carré (France, 1983)
A l'école expérimentale Vitruve (site : www.intereduc.net/vitruve), les enfants développent leur autonomie en collectivité et entrent en relation avec leur environnement social (préparation d'un repas de quartier, contact avec les travailleurs...)

 

Films militants contre la propagande

mai 68 Bon pied bon oeil et toute sa tête, film du Groupe Cinéthique (France, 1975)
Comment la société crée les handicapés et les exploite. Résumé.
mai 68 D'un bout à l'autre de la chaîne, film du Groupe Cinéthique (France, 1978)
Mai 1968 vu par les médias dix ans après. Résumé.

 

On aura pu remarquer que plus de la moitié des films en rapport avec notre sujet ont étés réalisés entre 1963 et 1978. Bizarre, bizarre... 


Mouvement International pour une Ecologie Libidinale (M.I.E.L.) - www.ecologielibidinale.org - Dernière mise à jour le 10 février, 2012
copyleft paternité - non commercial - partage s/s conditions identiques, pour tous les textes de ce site (sauf mention contraire).