logo

Mouvement International pour une Écologie Libidinale (M.I.E.L.)

Communiqué anti-publicitaire n°1 mars 2004

Publié par l'association Résistance à l'Agression Publicitaire, dans RAP-à-Toile n°47, octobre 2004

Publicité sub-libidinale

Vous n'êtes pas sans avoir remarqué que la publicité à massivement recours aux ressorts libidinaux (ayant traits aux désirs et pulsions sexuelles). Elle procède en associant l'objet qu'elle vante au corps de la femme (ex : une demi pêche et une paire de fesses), en associant la possession de l'objet et la séduction d'une femme très érotisée (un classique de la publicité pour les automobiles ou pour les parfums pour homme) ou plus simplement en alléchant le spectateur masculin avec une femme dénudée, quelquesoit le produit qui fini par apparaître.
La spectatrice est elle invitée à s'identifier à un modèle stéréotypé de femme séduisante, qu'elle jalousera et cherchera à imiter.
Nous savons que pour induire un acte d'achat la publicité doit induire chez celui ou celle qui la regarde (ou l'écoute) un sentiment de frustration.

Nous savons aussi depuis Freud que dans notre société patriarcale, la répression de la sexualité est un fait général.

"La suppression de l'activité sexuelle des enfants et des adolescents est le mécanisme de base qui produit les structures caractérielles adaptées à l'asservissement politique, idéologique, économique [...] La répression de la sexualité  [...] rend l'enfant appréhensif, timide, obéissant, craintif devant l'autorité, ''gentil'', ''tranquille'' ; elle paralyse ses tendances rebelles, parce que la rébellion est associée avec l'angoisse ; elle provoque, en inhibant la curiosité sexuelle de l'enfant, un obscurcissement général de son sens critique et de ses facultés mentales." Wilhelm Reich.

La répression sexuelle, cause essentielle des névroses, produit des individus cuirassés, généralement peu aptes à l'autonomie, ayant besoin d'être pris en charge, aisément influençables et favorise ainsi la soumission, la manipulation et l'exploitation de ces individus. Ce sont ces caractéristiques qui permettent au capitalisme, système fondé sur l'exploitation de l'homme par l'homme, de prospérer.

La frustration sexuelle généralisée amène les individus à rechercher compulsivement des compensations dans d'autres domaines et notamment dans la possession et la consommation de biens matériels. C'est bien pour cela que la publicité sollicite constamment cette frustration sexuelle.
Si l'épanouissement sexuel était la règle, il est bien certain que les marchands de rêves publicitaires et de produits inutiles pourraient, eux, aller se rhabiller !

De plus la vulnérabilité psychique des individus sexuellement réprimés renforce tout naturellement les effets des techniques de manipulation mentale (la publicité) ainsi que les phénomènes d'identification à une masse (la mode).

La psychanalyse politique s'est donné pour tâche d'élucider les inter-relations qui existent entre la structure psychique des individus et les structures sociales et politiques.

Voir également publicité et marchandisation du corps et l'analyse d'une publicité pervertissant le féminisme.


Mouvement International pour une Ecologie Libidinale (M.I.E.L.) - www.ecologielibidinale.org - Dernière mise à jour le 10 février, 2012
copyleft paternité - non commercial - partage s/s conditions identiques, pour tous les textes de ce site (sauf mention contraire).